bagagerie STELVIO

CETTE PAGE EST LE FAIT DE  PATLEC 2002 

 

Pour commencer à créer votSalut aux Stelvistes et clin d’œil à Pascal qui s’intéresse au sujet Wink 

Ce n’est pas la première fois que je fais ce genre de modif sur mes motos, je pourrais même dire que je commence à être coutumier du fait, sauf que cette fois, ça n’a pas été de la tarte... 

En ce qui concerne le choix des Touratech Zega Pro en 45 litres, d’une part il s’agit d’un excellent matos parfaitement solide et étanche, et d’autre part c’est le seul volume qui accepte un cax intégral. 
Au départ, c’était surtout pour voyager en duo, avec l’éventualité de remettre des valises classiques pour le reste de l’année, mais à partir du moment où on a goûté aux valoches à ouverture sur le dessus (des coffres, en fait) on ne veut plus autre chose… Du coup, elles ne quittent plus la bécane à cœur d’année et outre le gros Choubert à Môman, elles avalent tout et en tout temps ! Le compresseur pour les crevaisons, le gros antivol U, les sacs de courses du Carrouf, les outils, les différents gants, les habits de pluie, l’étui des cartes routières, etc, et même la composition florale pour l’anniversaire de la Mamy Cool 

Seulement voilà, des Zega de 45 l c’est déjà large sur un autre trail, mais sur une Stelvio ça fait carrément paquebot. Or, pour remonter les files de bagnoles et pour que la moto reste une moto et non un faux side-car, je sais d’expérience qu’1 mètre en largeur est la cote maximale à ne pas dépasser. 

Je vais vous détailler les problèmes que j’ai rencontrés pour y parvenir et vous verrez que ça n’est pas une mince affaire sur cette moto… Disons même qu’il faut être particulièrement têtu et bien aimer se faire ierch Twisted Evil 

Dernier point : Ceux qui ont des vapeurs avec l’esthétique de leur bécane, pas la peine d’aller plus loin, vous pouvez dégager maintenant et pas la peine de charger ce post avec des "beurk" et autre "c’est trop moche". Dîtes-vous bien que je n’en ai rien à branler de ce genre de considérations inutiles et qu’il s’agit essentiellement d’un aménagement pratique pour moto qui roule beaucoup et loin, et pas pour faire le beau ! 
Néanmoins, pour les âmes sensibles, je peux créer un deuxième post spécial photos abominables, dans lequel vous pourrez aller vomir à loisir en nous foutant la paix ici… Vous n’avez juste qu’à me le demander en mp… D’avance merci Wink 

Et maintenant, place à la bricole : 
Evidemment, la grosse marmite d’échappement est le problème auquel on pense en premier, mais le plus gros souci sur la Stelvio, c’est que tout l’arrière n’a pas été pensé en authentique trail (comme une certaine GS) mais plutôt en roadster ou routière. Témoin l’énôôôrme poignée passager qui est le souci number one pour réduire la largeur. J’ai eu beau tout imaginer, il est impossible de conserver cette poignée en espérant rester sous 1 m de large. 
J’ai tout d’abord essayé de la refaire complètement, mais j’ai vite abandonné… Il n’y a rien dans le même plan au niveau des différents points d’attache. C’est d’une complexité sans pareil et l’ingé qui a pondu ce truc doit être torturé du bulbe ou pervers, c’est pas possible autrement Shocked 
Du coup, je me suis procuré une poignée d’occase dans une casse et je lui ai coupé les oreilles, pour ne conserver que la partie support selle/feu arre page, 

 

Partant de là, j’escomptai y adjoindre des poignées en tube inox, mais je me suis rendu compte d’un 2ème problème : Pour sacrifier à l’esthétique, le porte bagage d’origine est pentu et en porte à faux, c’est très joli mais complètement inutile pour y mettre mon gros sac de voyage de 90 litres. Déjà que ce machin suspendu dans le vide ne m’inspirai pas trop confiance, mais avec l’ablation des poignées passager, l’ensemble y perd en rigidité, c’est inacceptable et trop risqué. 
Donc les dés sont jetés, il ne reste plus qu’a fabriquer de toute pièce, un authentique porte bagage, digne de ce nom. 

Quant au pot d’échappement, il y avait 2 possibilités : un pot à absorption ovale extra plat logé au chausse-pied entre la valise et la roue, ou bien un pot en position basse. 
Comme au niveau passage de rivière je fais plutôt dans l’exceptionnel, qu’un pot en position haute chauffe inutilement le séant de ma passagère, et comme je me suis déjà défoncé les tympans pendant des milliers de kms avec des GPR sur mon ex Ktoch, j’ai très vite opté pour un pot street légal en position basse. Je voulais un pot avec catalyseur, mais je n’en ai pas trouvé… Alors j’ai porté mon choix sur un pot de 1200 GS (air) qui donne un bruit très sympa, un poil plus grave que l’origine. 
C’est l’équipementier SW-Motech avec son aménagement pour GS, qui m’a également aidé à choisir cette soluce.

Evidemment, il a fallu modifier le collecteur. C’est Steph, un mien beau-frère chaudronnier de formation, qui m’a fait la modif. Comme nous n’avions pas un seul morceau de tube du bon diamètre, il a su couper les coudes aux bons endroits et les ressouder à l’argon, avec le nouvel angle souhaité et tout ça sans se louper. Comme eut dit Mr Morel des Deschiens "alors là, je dis chapeau" Very Happy 

 

67236202essai

514564img0083

987939img008695781707potbasfini

Après ça, on passe à la réalisation du porte bagage proprement dit, classique avec tube inox et cintreuse. Rien que de la pure plomberie

en somme, pour installation de l’eau et du gaz à bord du vaisseau Stelvio Laughing

 

23749708ron20

425003102ron20

 

 

615801691450781199132603997415

9193238018

8593228820

Les cadres de support de coffre sont des ébauches à souder en bon acier qui rouille de chez Touratech, puisqu'ils ne les font pas en inox... 
C'est très compliqué à refaire soi-même, le diamètre des tubes et le rayon de cintre ne sont pas standard, mais c'est indispensable pour utiliser les systèmes qui verrouillent les coffres alu. 
Pour l'instant j'ai protégé cette partie avec du vernis polyuréthane spécial métal. Je pense que ça ne tiendra pas longtemps et qu'il faudra passer toute la pièce à l'epoxy 
Quant au support pour l'échappement, il est réalisé en inox bien lourd. Avec le déport important, l'alu n'était pas assez costaud... 

1 6

la protection arrière est élargie, pour juguler plus efficacement les remontées d'eau qui inondent ma passagère, ce qui est un comble sur une machine de cet acabit 

2 63 6

Les carters en plastoc ne peuvent bien évidemment pas être réutilisés, vu leurs excroissances super larges, alors faute de temps avant notre voyage estival, j’ai fait à la hâte des habillages en tôle d’alu qui seront peaufinés plus tard et passés à l’époxy noir. 

4 5

Plaque porte-bagage Touratech, modèle prévu pour 1200 GS 

5 3

90 litres et 1 m de large, pari tenu ! Sur cette vue, on voit qu'un silencieux pourrait être inséré entre le coffre et la roue, mais ce ne pourrait être qu'un pot de petite dimension, donc beaucoup trop sonore Sad 
A défaut d'être "bô" je trouve l'ensemble équilibré et cohérent. 

6 3

Date de dernière mise à jour : 19/09/2015